Le néo-artisanat, plus tendance que jamais

Dans un cadre social, professionnel et économique menant à la souffrance, le burnout et l’ennui au travail, de nombreux travailleurs se tournent vers des métiers plus créatifs comme l’artisanat. Afin de se distancer des emplois superflus et génériques, la génération de jeune travailleur opte progressivement pour une activité manuelle qui reste cependant dévalorisée par rapport aux activités de bureaux. L’artisanat fait notamment un retour sous forme de tendance néo-artisanat avec la vague de reconversion professionnelle où plusieurs diplômés compétents se focalisent sur la satisfaction au travail et les interactions créatives.

L’artisanat : des métiers en plein essor

Auparavant considéré comme la vocation des mauvais élèves, l’artisanat représente désormais une icône du DIY (Do It Yourself / Faites le vous-même) avec des garanties d’un travail bien fait. La tendance néo-artisanat revigore les aspirations de plusieurs salariés en quête de labeurs à réaliser manuellement. En effet, la compétence humaine remplace l’automatisation avec la digitalisation des services, et privilégie le savoir-faire d’un individu pour confectionner des produits de qualité. Le fait main offre d’ailleurs une touche personnelle permettant à chaque néo artisan de fabriquer quelque chose d’unique sans craindre des représailles liées à l’imitation.

Il faut noter que la recrudescence des emplois manuels individuels bénéficie significativement d’un contexte où la distance sociale et l’isolement sont des caractéristiques indispensables pour la réussite professionnelle.

Combiner loisir et travail

Les consommateurs tendent à rechercher des produits originaux dont la traçabilité est claire. La tendance néo-artisanat propose alors des produits et services locaux dont la manufacture est écologique en contrepartie de la présence de certains défauts de fabrication. Toutefois, ces imperfections engendrées par le travail manuel humain attribuent une valeur particulière symbolisant un gage de qualité pour beaucoup de consommateurs. Par ailleurs, chaque pièce est une preuve de la créativité originale de l’artisan par contraste aux produits industriels standardisés.

Gagner en visibilité avec la technologie

Le nouvel artisanat suit une logique innovante en utilisant les outils apportés par la technologie pour imposer une présence importante sur internet. L’acquisition de matières premières est en outre facilitée par l’accès à des contacts fiables, et redynamise ainsi le secteur local en prenant appui sur les importations régionales et nationales. La tendance néo-artisanat délivre de ce fait des produits durables priorisant l’achat de proximité en plus de forger des liens sociaux-économiques avec les clients ainsi que les fournisseurs.

Une valorisation des ateliers et des micro business au détriment des grandes entreprises industrielles est donc inévitable malgré les multiples difficultés à générer et accroitre la popularité artisanale parmi ces géants.

Mode femme au Maroc : quelle tenue porter à un mariage ?
Voyage au Maroc : offrez-vous un joli service à thé traditionnel !